Environnement

• Mardi 19 juin 2018 à 8h46

3 questions à Mouts, le Haut-Marnais de "Nus et culottés"

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pas de légende pour cette photo

Partir en voyage nus et sans argent, c’est le concept de l’émission de Guillaume Tisserand-Mouton, alias Mouts et Nans Thomassey, diffusée à partir de juillet 2012. La saison 6 de Nus et culottés sera lancée lors d’une soirée à la ferme Sainte-Anne de Langres, ce mardi, en présence du duo. Rendez-vous dès 17 h pour une expo-photos, un pique-nique, une conférence puis la diffusion d’Objectif Montréal.


La Voix de la Haute-Marne : Vous vous attendiez à un tel succès ?

Mouts : Si on nous avait dit que sept ans plus tard, on ferait toujours des émissions, on serait diffusés sur France 5 et certains films seraient vus par un million de personnes, on n’y aurait pas cru.


Qu’allez-vous proposer pour cette nouvelle saison ?

Il y a eu deux voyages et trois films, tous tournés au Québec. Le défi de la première émission est de rejoindre Montréal depuis le lac Saint-Jean et de chanter une chanson d’amour avec une grande artiste locale. On ne savait pas si ça allait être Céline Dion, Linda Lemay ou Isabelle Boulay. Dans les deux autres émissions, on part construire une cabane au lac.


Quels ont été le meilleur et le pire moment de cette saison ?

Quand nous avons choisi l’artiste à rencontrer, on aurait dit que toute la vie s’était organisée pour que ça se fasse. Et le moins bon souvenir, c’était la construction de la cabane. On a eu des moments de doute, il fallait trouver du matériel, un véhicule pour le transporter. On a vu les limites d’un voyage, sans argent.

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Widget Marie

  • Génération séniors

    Génération sénior
  • Guide été de la Haute-Marne 2016

  • Twitter

    Twitter Voix de la Haute Marne